Quel traitement de la narcolepsie choisir ?

Lorsque l’on est atteint de narcolepsie, cela peut vite devenir un vrai calvaire. Et pour cause, perdre ses facultés en pleine journée et à n’importe quel moment est un gros problème qui peut en engendrer d’autres. En effet, assurer correctement son emploi ou conduire en étant atteint de ce trouble du sommeil si particulier, peut devenir très difficile. De même, se retrouver « ailleurs » alors que l’on est dans une file d’attente (par exemple chez son boulanger) peut poser quelques difficultés.

Vous êtes atteints de narcolepsie ou vous pensez l’être ? Vous aimeriez améliorer votre état et éviter les crises de sommeil en pleine journée ? Nous allons voir ensemble au sein de cet article de Bien-dormir, quel traitement de la narcolepsie choisir en vue d’améliorer votre quotidien.

Petit topo sur la narcolepsie

narcolepsieLa narcolepsie est une pathologie qui touche le sommeil. Les cycles de sommeil d’une personne atteinte de cette maladie sont modifiés. La qualité du sommeil n’est donc pas la même que chez les autres personnes. En règle général, il arrive plus ou moins fréquemment, que l’on s’endorme en pleine journée et dans des endroits peu propices, comme nous l’avons évoqué au début de cet article. Un narcoleptique est donc susceptible de s’endormir un peu n’importe où et n’importe quand durant un laps de temps différent en fonction des individus et de la gravité de la maladie en question. C’est l’un des symptômes principaux de cette pathologie du sommeil : l’hyper-somnolence.

L’autre symptôme principal permettant de reconnaître un narcoleptique est la cataplexie : une perte rapide du tonus musculaire. Ce qui finit généralement en chute d’ailleurs puisque nos muscles ne sont alors plus capables de nous porter. Ce phénomène intervient souvent lors d’une forte émotion. Troubles de la mémoire et difficultés d’attention sont également des traits que l’on peut observer chez une personne atteinte de cette pathologie. Si vous voulez en savoir plus sur les troubles de cette maladie, voici le site d’une association sur le sujet.

Les traitements de la narcolepsie

Tout traitement médicamenteux de la narcolepsie va agir sur les symptômes de celle-ci. Le but va donc d’être de traitement-de-la-narcolepsieréduire les crises. Il est possible de contrer cette maladie, ou du moins de la freiner, en prenant pour traitement des excitants comme le modafinil ou la ritanile. Sachez d’ailleurs que le modafinil (ou modiodal), est le composé qui a le moins d’effets négatifs. C’est en effet le traitement le moins lourd et il n’engendre pas de dépendance suite à sa consommation.

Pour votre traitement, attention toutefois à vérifier si vous prenez des médicaments contre la cataplexie que ceux-ci ne vont pas engendrer l’inverse, c’est à dire favoriser l’endormissement. Il serait dommage d’avoir recours à un médicament qui, pour traiter un symptôme, accentuera l’autre. N’oubliez-donc pas de regarder la notice de votre médicament et d’éviter ceux qui peuvent engendrer une trouble de la vigilance et/ou de l’attention. D’ailleurs, ces médicaments sont souvent déjà stigmatisés sur la boîte par une icône « attention », avec une voiture au centre, puisqu’il est déconseillé de les prendre pour la conduite en temps normal.

Ainsi, les boissons réputées pour être excitantes comme le café ou le thé peuvent être un bon moyen naturel pour lutter contre la narcolepsie. Attention toutefois à ne pas en abuser non plus, même si elles sont vivement conseillées. D’autres boissons à base de produits naturels existent, comme celles à base d’acérola, de ginseng, de ginkgo biloba, etc… Vous pouvez aussi très bien envisager d’utiliser des compléments alimentaires (notamment riches en vitamine C) qui vont favoriser l’éveil, la concentration et l’attention. Les barres énergétiques sont aussi un bon moyen pour se stimuler au niveau énergique et éviter l’apparition des crises.

Par ailleurs, puisque cette maladie du sommeil est aussi liée à de fortes émotions, il peut être fortement utile d’apprendre à contrôler celles-ci pour ne pas provoquer de crise de cataplexie. En ce sens, l’hypnose pourrait vous être d’une grande aide, ou vous pouvez l’envisager simplement déjà pour agir sur l’endormissement et améliorer la qualité de votre sommeil. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez-vous rendre vers cet article.

Une hygiène de vie à maintenir

Dans la mesure où votre corps réclame le sommeil, il faut aussi éviter de se surmener et adopter une hygiène de vie assez saine afin d’éviter les crises. Vous pouvez notamment vous coucher à des heures raisonnables et éviter de retarder votre sommeil, surtout si vous savez que vous avez un évènement important le lendemain ou que vous devez tout simplement prendre la route. Dans l’idéal, il faut au minimum 7 heures de sommeil par nuit pour être bien en forme ou plutôt pour que ce sommeil soit suffisamment réparateur pour pouvoir entamer la journée correctement.

Lorsque votre emploi du temps le permet, que vous ne devez pas travailler ou vous rendre en cours, n’hésitez pas à faire des siestes qui vous éviteront de perdre le contrôle dans un lieu particulier qui pourrait vous mettre dans une situation de danger. De plus, puisque votre corps a un grand besoin d’énergie, il ne faut pas hésiter à bien manger, ou tout du moins à prendre des repas complets et à éviter de grignoter ou de se priver d’un repas.

Par ailleurs, expliquer à son entourage sa pathologie peut être indispensable pour faire comprendre aux autres que l’on souffre réellement d’une maladie et que ce n’est pas par flemmardise ou parce que l’on fait la fête à outrance tous les soirs que l’on est dans cet état en journée. En outre, dans le milieu du travail, cela peut vous permettre de conserver votre emploi, d’être mieux compris et pris en charge plus efficacement.

 

Ainsi, on ne peut guérir définitivement cette pathologie mais de bons traitements de la narcolepsie existent. Ils permettent l’éveil et de lutter contre le sommeil à outrance, même si cela passe aussi par une bonne hygiène de vie. Et ceci que l’on prenne des médicaments prévus pour ce trouble, avec ou sans renfort par des produits naturels. Les produits excitants, qui vont stimuler notre forme et lutter contre le sommeil sont donc parfaitement indiqués et il faut proscrire au contraire dans la mesure du possible tout type de médicaments qui induit une baisse de la vigilance, pouvant au contraire faire apparaître ces crises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *