Utiliser la phytothérapie pour le sommeil

phytotherapie-pour-dormirManquer de sommeil peut nuire totalement à notre quotidien, ne serait-ce que par le manque de concentration et d’attention. On peut avoir du mal à s’endormir pour x ou y raisons comme par exemple le fait d’avoir des examens qui approchent et d’être stressé par peur de ne pas assurer correctement ou encore parce qu’on a une entreprise à faire tourner, etc… les raisons d’une insomnie ou d’un sommeil agité et qui n’est pas suffisamment réparateur sont donc nombreuses et variables d’un individu à l’autre. Mais, heureusement pour nous, il existe des traitements efficaces pour améliorer l’endormissement et favoriser un bon sommeil.

Vous en avez marre de ne pas arriver à vous endormir rapidement ? D’avoir l’impression que votre sommeil n’est pas efficient ? Marre d’être fatigué et vous voulez éviter les somnifères ? D’autres solutions existent, la phytothérapie en fait partie. Ainsi, sachez que l’on peut très bien utiliser la phytothérapie pour le sommeil, en vue d’améliorer notre bien-être général et quotidien.

 

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie désigne un traitement à base de plante. C’est un traitement donc plus naturel que des médicaments que l’on peut utiliser plus classiquement. D’ailleurs, pour créer un médicament, il n’est pas rare que l’on prenne des composants des plantes. Par exemple, sachez que l’aspirine est fait à base de saule. Les plantes qui nous entourent ont donc de réelles vertus dont on sait tirer profit pour arriver à se soigner de maux divers. Un traitement qui utilise la phytothérapie n’est fait qu’à base de plante, sans ajout supplémentaire comparé aux médicaments par exemple.

Ce type de traitement est très ancien, il date en fait de bien avant l’apparition de Jésus-Christ. En effet, des traces de l’utilisation de plantes comme remède remontent même à 1 millénaire avant cette période. Le gui était notamment utilisé contre la stérilité, pour aider à concevoir déjà à cette époque si lointaine. Cette discipline a aussi donné naissance à l’aromathérapie qui utilise les huiles essentielles, dont les principaux composants sont également issus de certaines plantes bien particulières. On retrouve également les fleurs de Bach qui sont des mélanges floraux inclus dans de l’eau.

 

Quoi prendre pour le sommeil ?

Il faut savoir que la phytothérapie existe sous différentes formes : vous trouverez de produits transformés (gélules,camomille pour dormir teintures mères, plantes réduites en poudre, sachets, sirop etc…) ou des produits non transformés qui peuvent êtres séchés ou frais. Sachez également que vous pouvez vous procurer ces produits naturels dans une herboristerie ou directement sur internet. Le second choix aura l’avantage de vous apporter une variété plus grande de produits, que l’on n’est pas toujours sûr de trouver en magasin.

Mais alors quelles plantes choisir pour ce traitement naturel qui a pour but de favoriser notre sommeil ? Vous pouvez en réalité vous dirigez vers plusieurs plantes dont :

  • Le tilleul : cette plante permet de jouer sur la détente musculaire, processus qui intervient lors de la phase d’endormissement. On la consomme souvent sous forme de tisane dans la cadre de la phytothérapie, en lien avec d’autres plantes qui vont accentuer son effet.
  • La camomille : elle n’est pas souvent citée comme remède pour bien dormir et pourtant ses propriétés sont avérées. Son parfum permettraient de s’apaiser plus facilement et de favoriser l’arrivée de la phase d’endormissement, avant-coureur du sommeil. Elle est d’ailleurs très souvent couplée au tilleul dans les tisanes pour favoriser le sommeil.
  • L’aubépine : il s’agit d’une plante qui possède des vertus apaisantes pour le rythme cardiaque. Elle est donc tout à fait conseillée dans le cas où vous êtes sujet au stress et que cela peut directement nuire à votre sommeil. En effet, le stress est un facteur qui induit une certaine forme de résistance face au sommeil, comme le démontre cet écrit.
  • La passiflore : Cette plante est traditionnellement utilisée pour lutter contre la dépression, l’anxiété et l’insomnie.
  • La mélisse : agit comme un sédatif léger, en diminuant les troubles nerveux.
  • La lavande : cette plante du sud à la senteur si caractéristique ne sert pas uniquement à embaumer l’air et à parfumer nos placard mais également à nous calmer, nous apaiser (au même titre que la camomille bien que les senteurs ne soient pas identiques). Ce qui peut donc être utile pour notre sommeil.
  • La valériane : Cette dernière est une autre plante utilisée pour lutter contre les symptômes dû à l’anxiété et au stress, qui peuvent tous deux nuire à l’endormissement et donc favoriser l’insomnie. Autre variante pour ce type d’effet anti-stress : le lotier corniculé. A savoir que la valériane peut être prise avec du houblon pour renforcer son effet.

 

Ce traitement est-il efficace pour tout le monde ?

Utiliser de la phytothérapie pour le sommeil aura forcément un effet sur votre corps. Par contre, il se peut que vous ne le sentiez pas très fortement, pour la simple et bonne raison que cela dépend aussi du degré des troubles que vous avez. En effet, ce type de traitement est utilisé comme traitement initial, que l’on pourrait qualifier de premier test.

Si les problèmes rencontrés sont légers et passagers, cela pourra amplement suffire pour réduire vos troubles, vous aider à retrouver un sommeil plus serein et à vous endormir plus facilement. Mais il faut savoir également que si votre déséquilibre du sommeil est sévère et persiste parce qu’il a une cause d’anxiété ou de stress grandissant, il se peut que cela ne fonctionne pas comme espéré. C’est donc plutôt un traitement à considérer pour les troubles mineurs du sommeil et non pour les troubles majeurs.

 

La phytothérapie est donc un bon moyen que l’on peut essayer en premier lieu afin d’atténuer ses problèmes de sommeil, dans le mesure où ceux-ci sont mineurs voire modérés. La diversité des plantes qui existent pour contrer le stress et l’anxiété qui peuvent être à l’origine d’une insomnie plus ou moins récurrente vous laisse le choix dans ce que vous pouvez utiliser. Ainsi, n’hésitez pas à tester les différentes plantes concernées pour savoir ce que vous préférez en terme de goût. Il ne sert à rien de se forcer à boire une décoction, mieux vaut l’apprécier. Si ce traitement ne semble pas fonctionner, pas de panique. Vous pourrez vous dirigez vers d’autres méthodes naturelles comme l’aromathérapie, les fleurs de bach ou encore l’hypnose (une certaine forme de médecine qui cette fois-ci ne fait pas appel aux plantes mais aux propriétés de l’inconscient et à la relaxation).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *